LES  TANGOS  DIFFERENTS à avoir également en tant que musiques…

Juste un exemple, parmi les nombreuse sources de variation de programmation musicale dans une soirée

– Le tango corse (Fernandel)

et/ou les reprises du Tango Corse de type celle faite par « les Chansons Plus Bifluorées »

album-bifluor

Les différents types de Tangos dits « Différents » (ou « Originaux »)

A tout seigneur tout honneur, les nombreux TANGOS FRANCAIS qui existent:

type les excellents

  • « Antonio » d’Andrex
  • « Tango, Tango » de Georgius
  • le fameux « Tango Corse » de Fernandel donc
  • également « c’est un Tango Parfumé » (moins dansant cependant)
  • « le Tango de Knokke » le Zoute de Jacques Brel
  • « Le Tango de Massy Palaiseau » de Renaud (amusant mais … moyennement dansant par conre)
  • l’excellent « Jojo le Démago » également de Renaud (bien plus dansable et, pour tout dire, « entraînant » que le précédent)
  • … à suivre, pour ce qui concerne certains « détails » également :-))

Les Tangos « Exotiques »

l’excellent Tango Arabe de Lili Boniche « Ana el Owerka »

album-boniche

les divers Tangos russes, polonais, tyroliens, flamenco, gitans, grecs, turcs, mais aussi Tango Libido, Masochism Tango, Tango in Harlem, Tango in Ebony, Tango la Rece, Tango Merengue, Tango of Death, Tango Till they Sore (Tom Waits, quasi indansable par contre), brésilien, africain, tahitien…

… entre autres et (très) rapidement…

les Tangos qu’on pourrait … « Universels » :-)), parfois issus du répertoire de Tango dit de Salon (Ballroom Dancing), de type

  • « Assassin’s Tango » de John Howell
  • « Jealousy Tango »

Les tangos originaux à proprement parler, de type vraiment « one shot », par exemple, histoire d’illustrer la chose

  • « Last Tango in Paris » composé pour le film éponyme de Bernardo Bertolucci « Last Tango in Paris » avec Marlon Brando et la toute jeune à l’époque Maria Schneider
  • La reprise de « Roxane » de Police en mode Tango (pour la B.O. de Moulin Rouge)

 

A suivre…

+ de nombreux autres (à suivre)

Quid de leur utilisation?

En tanda (= série programmée de 3 ou 4 morceaux), ce n’est pas forcément évident.

= il FAUT QUE

  • la soirée s’y prête,
  • désir (désir non exprimé mais sous-jacent),
  • soirée qui « ronronne trop » (=chiante, les danseurs dansent en pilote automatique sans plus écouter la musique qu’ils connaissent trop ou qui n’attire pas suffisamment leur attention),
  • désir de variation ,
  • voire d’humour ou d’un peu de fantaisie..

Mais au pire, on peut les « tenter », et les raccourcir en cortina (et qu’on allonge ou pas, selon que les gens dansent … ou pas :-)))

Itou, à suivre


A lire également, l’ensemble des différents Focus Musicaux, sur la Musique donc :-)) (=juste cliquer sur les liens ci-dessous)