LES ORIGINES DE LA SALSA

Alain Félicité (Alf), Paris Danses en Seine, juin 2004

LES ORIGINES DE LA SALSA

Comme pour beaucoup de musiques, l’origine la plus lointaine de la Salsa se trouve en Afrique avec ses rythmes amenés par les esclaves du Sénégal, du Mali et autres Congo-Zaïre, vers les îles colonisées des Antilles et de l’Amérique latine.

Ce sujet est en fait assez controversé.

Cuba naissance de la Salsa

Certains prétendent que les origines des harmonies latines viennent de la rencontre du quadrille amené d’Europe hispanique et des sonorités rythmiques d’Afrique.

Selon Arthur MURRAY, spécialiste portoricain de la fin du siècle dernier des musiques latino-américaines et caribéennes, cette rencontre se serait faite en Haïti. Puis avec les nombreux échanges à cette époque dans la Caraïbe, elle serait arrivée à Cuba.

Le Son naït à Orente, partie orientale et rurale de Cuba, par la fusion des musiques d’origines bantous et hispaniques. Dans le courant des années 20, le son fusionne avec le Danzon à la Havane pour donner naissance au Danzonete.

Le Son est la base de nombreux dérivés de la musique latino-américaine.

Rappelons qu’à cette période, Cuba est l’une des ïles les plus dynamiques culturellement et économiquement du monde, et grâce à de nombreux groupes et musiciens, elle donne naissance au Cha-cha-cha, à la Rumba, à la Guaracha,

Les hommes font la musique, la musique fait partie des hommes. Il est tout à fait normal que ces derniers emportent avec eux aux Etats-Unis leur « Son », sous ses formes les plus variées. En effet, dans la vague d’immigration qu’il y a aux Etats-Unis dans les années 40 à 50, le mambo se développe par l’entremise de musiciens cubains, portoricains, vénézuéliens, constituant la population hétéroclite des Etats-Unis.

Salsa music and dance illustration with musical instruments, palms, etc

NEW YORK ville de naissance de la Salsa ?

Malgré les diverses volontés de vouloir s’accaparer la paternité du terme, il est vraisemblable que c’est à New York que la Salsa a connu un point de départ fulgurant, avec une exploitation du mot ‘Salsa’ extraordinaire.

Cette ville serait surtout le carrefour le plus approprié pour la rencontre des différents acteurs de développement du phénomène Salsa. Mais la Salsa n’est pas que la musique, c’est aussi l’ensemble de tous les catalyseurs, des promoteurs les gens influents qui aiment cette musique, croient en elle et qui font que la sauce prend.

L’essor de la Salsa

La Salsa n’est pas seulement de Cuba ou Puerto-Rico. Beaucoup d’autres pays du bassin caribéen sont à l’origine de son essor.

La République Dominicaine, le Panama, mais aussi les Antilles et surtout de grands pays comme le Venezuela (comme Oscar D’Léon) et la Colombie qui compte parmi les pays les plus prolifiques en groupes de Salsa (comme Groupo Niche, Guayacan, Latin Brothers, Groupo Galè, la Sonora Carruselles …).

Aujourd’hui, la Salsa est présente sur tous les continents : européen, africain (avec Africando), et même asiatique avec des formations tout à fait originales comme la ‘Orquestra de la Luz’ groupe de renommée mondiale de provenance du Japon.

Alain Félicité, Paris, juin 2004