« RIEN QUE LE NOM DE … BOMBARDE ME BOTTE »

« DOCUMENTAIRE HUMOUR » SUR LA DESORMAIS (MYTHIQUE?) BOMBARDE BRETONNE

EM (tango), YL (breton), GB (rock) (et tous PDES) – 8 mai 2004

——————–

… sur fond de surprenant échange breton-bretonnant

Un texte qui n’en n’est pas un, qui n’engage que son auteur, mais aussi un collègue de PDES (cosignataire) qu’il se plaît donc ainsi à compromettre.

Un texte honteusement publié, au total et perfide insu du plein gré de son so-signataire.

Tiré d’une volée de mails échangés suite à un CR de réunion à la mairie envoyé par mail.

Un peu d’humour lyrique breton-bretonnant ; prétexte : la désormais (mythique ?) bombarde

Cà commence (ou finit) comme çà

Sinon, en regroupant les remarques d’Yves et de Claude dans ce même et unique mail, çà donne aussi :

… Plutôt que de m’escrimer à essayer d’intégrer les remarques quasi-lyriques de notre ami Yves qui semble partir en admirative ? vrille dès qu’il voit passer un CR (c’est vrai que dans l’administration il doit pas avoir l’habitude…)…

… je ne peux qu’éventuellement m’évertuer à signaler qu’il vaut effectivement mieux éviter de faire jouer 15 bombardes sur les quais passé 1 heure du matin,

4-bombardes.jpg

sinon, dans un sauvage et incompréhensible auto-sabordage qui nous amènerait à faire passer notre (future feue-)autorisation de vie à trépas.

Tout çà pour dire que plutôt que d’essayer d’intégrer ses remarques à notre vain CR, j’intègre les miennes à son déjantage en direct dans un monde imaginaire quasi elfique où sauvages semblent cotoyer goulûment les 15 mythiques bombardes

(dont elles attendent les frivoles faveurs ?)… ! ! !

Voilà, voilà, je suis fier de moi !

C’était, vous l’aurez compris, la petite note de déjantage de passé 1 heure du mat.

PIECE JOINTE –

Mes remarques sur ses remarques

(Claude, n’hésite pas à en remettre une couche !) :

L’initiale diatribe étant la suivante :

Bien recu, mais mon avis (ne) compte pas puisque je n’ai pas assisté à la conclusion.

Mais si mais si (c’est moi EM qui commente ses (YL) commentaires)

En effet, Eric, c’est le bâ(p)tè(ê)me du feu, le déroulement actuel était donc inéluctable, la ville de Paris voit arriver aujourd’hui

(ouaouh, on sent la dimension épique)

un groupe disposé à s’organiser, et met maintenant tout en oeuvre pour mieux l’apprivoiser (pour t’apprivoiser ils vont avoir du mal, non ?).

PDES a tout à y gagner, (si ce n’est que je n’aurai jamais le plaisir de voir jouer … 15 bombardes (il insiste), nous protègeant ainsi des « sauvages »

(sachons juste en effet qu’il existe des bombardes en ré mineur, en ré majeur, en do majeur, en mi bémol majeur… en … ébène également :-))

imaginaire riche dirions-nous, mais j’ai du mal à voir à quoi ou qui tu fais allusion), etc… )

Courtoisement
Yes… ! (sans v sinon çà ferait Yves, absurde non ?)

Yves

P.S. pfiou…
Comme tu dis

Et bonne nuit

Et çà commençait en fait comme çà (toujours à rebrousse-poils

Non… J’ai écrit cela pour la simple raison que je n’ai pas participé à l’élaboration du compte-rendu détonant que tu nous a envoyé en un temps record.

Boutade sans envergure, qui atteste de mon étonnement à la lecture de ce magnifique rapport.

Amicalement

Yves

Mais aussi

Dans un e-mail daté du 31/03/04 01:15:22 Paris, Madrid (heure d’été), xxx.yyy@wawawoum.fr a écrit :

Eric, t’es un chef, digne du secrétaire adjoint que j’aurais souhaité être…

T’inquiètes, çà va venir.

Mais dis-moi, tu dis çà parce que tu l’as lu ?

Parce que tu tu (sic) l’as pas lu ?

Ou … parce que tu l’as pas écrit ?

Mentalement
Cà, c’est la première fois qu’on me dit un truc pareil.

Yves

Et j’attends vos éventuelles remarques ou complètements.

A+
Eric

EM Paris Danses en Seine

——————–

NB: On peut également consulter dans cette rubrique « A LIRE » les pages et articles suivants

Egalement, à l’intérieur de cette rubrique « les quais de seine en 2019 », l’ensemble des articles suivants (il suffit de cliquer sur les liens ci-dessous):

Les Quais de Seine en 2019 (Tango et autres danses)