LA TECHNIQUE PLUS ELABOREE DU TANGO
(TOURS, ENROULES, GANCHOS, BOLEOS, SACADAS DE LA DANSEUSE, …)

NIVEAU INTERMEDIAIRE, INTERMEDIAIRE AVANCE, AVANCE ET … PLUS

actualisé le 12 février 2006

——————-

1 – LES TOURS, AINSI QUE LES ENROULES

————————-

On aborde là une partie éminemment technique.
Les tours et les enroulés, tout un programme pédagogique presque.

LES TOURS
Autant le dire, on distingue une bonne danseuse quand elle sait tourner, régulièrement, sans à-coups, sans déséquilibre et sans déséquilibrer leur danseur, qui sachent tourner musicalement, sur au choix (et pas au hasard) sur les temps, contretemps.

Parfois, des danseuses qui dansent depuis des années ne savent toujours pas tourner correctement, et ne perdent ainsi pas une occasion de déséquilibrer leurs danseurs et partenaires.

Sauf exception (danseuses milongueras exclusives, qui savent cependant faire (en milonguero) des portions de tour tout à fait correctes), on ne peut vraiment pas dire que ce soient des bonnes danseuses.

LES ENROULES
Pour les ENROULES, c’est plus délicat.
Il existe de très bons danseurs qui ne font pas d’enroulés, simplement parce qu’ils n’ont pas appris. Et comme çà ne s’improvise pas.

Et ils existent des danseurs qui font quelques enroulés mais qui ne sont pas des bons danseurs (parce qu’à côté, aie, aie, aie…).

L’enroulé (ou « enrosque ») , qui comme son nom l’indique consiste pour le danseur litéralement à s’enrouler autour de lui-même, nécessite en effet à la fois pour le danseur lancement du tour de la danseuse, prise d’appui, d’équilibre, d’axe, équilibre en dynamique tout en sachant continuer d’impulser l’élan de la danseuse (souvent par utilisation de l’effet ressort et/ou de la force centrifuge),

avec parfois, pour les enroulés les plus élaborés (et les danseurs les plus doués, équilibrés, coordonnés, casse-cous?, au choix) des fioritures de style (boléos, grands boléos, effets tirebouchons, ganchos entre les jambes de la danseuse, ou encore changements de jambes (plus ou moins élaborés), sacadas, barridas ou sorties plus ou moins acrobatiques de tour, en bout de course), le tout toujours sur une jambe…

Comprenez que si la danseuse tourne mal, cela devient une gageure de faire tout çà … sur une jambe.

… suite et fin plus tard


2 – LES SACADAS du danseur (ou chassés)

—————-

PREMIERE APPROCHE DES SACADAS

Les sacadas peuvent être à la fois

  • simple entrée dans le tour (ou dans l’espace de la danseuse)

  • une manière de litéralement prendre sa place (sans forcément la toucher)

  • une manière de la chasser littéralement de sa place, en y joignant force, énergie et … bien entendu contact

De cette première approche de la sacada, on comprend logiquement que le fait de toucher la danseuse avec sa jambe n’est absolument pas primordial,

on est en effet beaucoup plus dans une logique de vases communiquants dans laquelle le danseur vient prendre la place de la danseuse, donc la chasser, mais sans forcément la toucher.


3 – LES BOLEOS

—————-

Du côté femme surtout, mais homme possible également

Il représente pour l’homme au début un défi, un ornement, le passage à un niveau au-dessus.

Et souvent, le danseur débutant ou moyen qui a du mal à évoluer, piétine aux portes du boléo.

Idem pour la danseuse bien entendu, qui veut trouver son boléo, qui n’en trouve pas la balance et la forme, et qui dépend de surcroît du bon guidage (ou d’un guidage au moins suffisant) danseur pour son bon accomplissement.

Une première double approche, histoire d’initier la réflexion, de commencer à réfléchir, pas la plus simple je le concède aisément, mais fondatrice je le pense…

… le boleo n’est ni plus ni moins pour la danseuse qu’à la fois un pivot autour de son axe prenant sa base sur la jambe au sol, l’autre jambe étant libre et tournant autour de l’autre, passant devant, derrière, et adoptant autant que faire se peut une jolie forme (si l’on veut pouvoir parler de fioriture ou d’ornement).

Et pour le danseur, le boleo represente a la fois une figure moyenne-haut de gamme à acquérir (pour le danseur encore en apprentissage),

pour le danseur intermédiaire et/ou avancé …

et pour le danseur nettement plus aguerri, carrément une accélération, un retournement, un … changement de direction (y réfléchir SVP), une manière de s’équilibrer dans un tour ou enroulé, ou même de se propulser (attention aux à-coups et aux déséquilibres lors de l’impulsion initiale)…

la suite et le complètement un peu plus tard…


4 – LES GANCHOS


Il y en a plusieurs sortes.

Le GANCHO CLASSIQUE entre les jambes du danseur

Le GANCHO INTERIEUR de la danseuse sur l’une ou l’autre jambe du danseur (qui lui présente la jambe désirée)
Gancho classique avec les jambes du danseur à l’écart, mais aussi possibilité en pas croisé avant ou arrière.
Le GANCHO ARRIERE, également entre les jambes du danseur (il faut un bon guidage et parfois aussi, une bonne souplesse de la danseuse), attention à ne remonter trop haut, mesdemoiselles, fragile!
Jambes du danseur à l’écart, en pas croisé avant ou arrière.

Le GANCHO ARRIERE MAIS EN DEHORS DES JAMBES
Là, la danseuse peut monter haut, au genou, à la taille, et jusqu’à l’oreille du danseur si elle le veut.
Les jambes du danseur étant à l’écart, en pas croisé avant ou arrière.

Création personnelle (à ce que je sais en tout cas), le GANCHO ARRIERE RETOURNE EN VIRGULE où la danseuse est de dos face au danseur, mais où la partie inférieure de la jambe vient gancher autour de l’autre pour aller entre les jambes du danseur (à l’écart, en pas croisé avant, arrière)

On peut aussi considérer que la PATADA entre les jambes (écart, en pas croisé avant ou arrière) est un GANCHO AVANT

DEMULTIPLIER LES POSSIBILITES DE GANCHO
En effet, pour tous ces ganchos, les jambes du danseur peuvent être à l’écart, en pas croisé avant ou arrière…

et le danseur peut être à l’arrêt, cad fixe, ou vient de se déplacer (par rapport à la danseuse, en translation ou en tournant autour de la danseuse).
A ce niveau-là, çà devient assez complexe.


5 – LES DIFFERENTS ENCHAINEMENTS DE GANCHOS
dans tous les sens.


Là, comme çà va un peu à l’infini, je vous laisse pour l’instant compléter vous-mêmes.

Notons par exemple, à titre de première illustration,

  • l’enchaînement d’un gancho sur une jambe du danseur, puis sur l’autre jambe (la danseuse se déplaçant pour aller d’une jambe sur l’autre, d’un côté à l’autre)

  • l’enchaînement de la patada puis, après un léger retournement (dans un sens ou dans l’autre d’un gancho classique (ou intérieur)

  • j’ai par exemple un enchaînement personnel qui enchaîne un boléo arrière droit de la danseuse, puis la patada entre les jambes, un gancho extérieur classique de la danseuse, puis un gancho arrière, le gancho virgule arrière, puis de nouveau (possibilité) un gancho classique après léger retournement

(et on pourrait continuer…)


Pour information, un grand spécialiste (argentin) du gancho dans tous les sens, EL PULPO, qui déploie ses « jambes-tentacules » autour de la danseuse dans tous les sens, afin de lui proposer toutes sortes de possibilités de gancho enchaînées les unes aux autres.

Je ne sais pas si c’est esthétique, et si çà ressemble vraiment à du tango (rien que le surnom Pulpo…), mais il paraît en tout cas que c’est hautement spectaculaire.


6 – LES CHASSES (ou SACADAS) DE LA DANSEUSE

—————-

en avant, en arrière, mais aussi sur le côté,

un chassé de la danseuse dans le sens d’un tour autour du danseur,

ou en revenant, cad un chassé sur un huit avant ou arrière (là, c’est du high tech et c’est nettement moins facile, à guider, à se positionner, à enchaîner…)

le danseur se trouvant dans une position de face, en pas croisé ou arrière, en somme dans les 3 positions possibles, et étant en position fixe ou … en déplacement (là aussi, on atteint le niveau vraiment high tech)

mais aussi, plus « high-tech », des chassés de la danseuse qui …

  • continue dans le tour,

  • revient en 8 avant ou 8 arrière,

  • revient en altération,

  • termine en boleo (AV ou AR ou droit)…

—————————–

7 – VIDEOS  ILLUSTRATIVES de ces techniques plus élaborées

—————————–

A  priori, vidéos plus spécifiques illustratives à venir, mais pour les techniques plus élaborées évoquées dans cette partie, on peut déjà regarder ceci…

ou

MISS et ERIC (C2010.12.05) – résumé de cours et improvisation (tango nuevo et tango fantasia)