AUTRES PRINCIPES DE BASE OU FONDAMENTAUX DU TANGO: ABRAZO, EQUILIBRE…

actualisé le mardi 26 avril

——————–

L’ABRAZO

On peut distinguer l’abrazo en statique et l’abrazo en dynamique (cad en mouvement).

Il y a en fait plusieurs abrazos, celui du tango dit ouvert, celui du tango dit fermé ou milonguero. On pourrait d’ailleurs également distinguer les différents abrazos de positions intermédiaires, semi-ouvert, semi-fermé…

Sachant en plus que l’abrazo va différer d’un couple à un couple, et même d’un changement de partenaire à un autre.

Un bon abrazo va en fait quasiment déterminer la qualité de la danse, en tout cas la qualité de la relation entre le danseur et sa partenaire. Et donc la qualité de la danse, puisque le guidage découle de la transmission du mouvement par l’abrazo.

PLUSIEURS ECOLES D’ABRAZO

Notons qu’il existe plusieurs écoles d’abrazo.

L’abrazo à la fois

-TENU (pour l’allure)

-et DETENDU (pour le confort),

tel qu’il a de plus en plus tendance à se répandre en Argentine (chez les nouvelles générations) et bien entendu en Europe

(il est issu du nouveau courant de tango dit « nuevo tango »),

qui permet de danser sans force au niveau des bras, donc ce qui permet de danser des heures, quelle que soit le ou la partenaire, sans forcer, sans fatiguer.

  • et l’abrazo plus tonique voire dur, à l’argentine (dans le sens traditionnel, qui ne ressort donc pas du tango nuevo),

plus viril, plus affrontement, tel qu’on peut le voir (par exemple, mais c’est un extrême, dans l’impressionnante chorégraphie tango vue dans Moulin Rouge (sur une reprise made in Tango du tube « Roxanne » de Police)).

Impressionnant également en tant qu’option chorégraphique alternative.

QU’EST-CE QUI EST LE MIEUX?

Il faut considérer cela comme une alternative, on ne peut prétendre détenir la vérité.

Pourtant, pour le confort et l’harmonie, je préfère (et enseigne) l’abrazo tenu et détendu

En tant qu’option chorégraphique forte, l’option virile, macho est évidemment très intéressante. mais à mon avis, pas à enseigner (en tout cas de manière préférentielle et unique) dans les cours.

Ou, au bout de 5 minutes (ou à la fin du cours), on voit les élèves ressortir ou suspendre la danse, en grimaçant, en bougeant ou se frottant l’épaule!!


L’EQUILIBRE

La marche, ou tout déplacement lié à la danse tango doit être considéré comme le passage d’une position d’équilibre à une autre.

On peut alors parler

– d’équilibre en STATIQUE, quand on ne bouge pas, ou quand on est en suspension

– ou d’équilibre en DYNAMIQUE (ou en MOUVEMENT), quand on bouge et dans la mesure où tout déplacement doit pouvoir être interrompu, en équilibre, et où on doit rester en équilibre (ou équilibré) dans le mouvement.

L’équilibre est d’ailleurs indispensable, ce parce que justement

  • on doit pouvoir interrompre le mouvement à tout moment

  • on danse à 2 (donc si l’on n’a pas d’équilibre propre, on déséquilibre l’autre).

Pour garder l’équilibre, il convient

  • de toujours rester légèrement plié au niveau des genoux (ce qui favorise à la fois l’équilibre et la propulsion ppour le mouvement)

  • de marcher ou se déplacer en transférant le buste, ce qui permet d’accéder plus rapidement à la nouvelle position d’équilibre (d’équilibre y compris en mouvement),

  • de tout garder le plus possible à l’axe (jambes, genoux, chevilles, bras)

  • de marcher ou se déplacer en repassant (quasiment toujours) par la position d’équilibre

-de garder genoux-genoux et chevilles-chevilles collés-collés (ce qui correspond également, est-ce un hasard, au style tango ondoyant, sinueux, ébauche du fameux ocho.


LE DEPLACEMENT, LA PROPULSION

Légèrement se plier pour mieux emmagasiner l’énergie et se propulser
On peut également aller voir les différents mémoires ou traités consacrés à la marche, en tant que discipline ou matière bio-mécanique étudiée dans les différentes universités de médecine, de mécanique, bio-mécanique


LE GUIDAGE

voir abrazo + autres considérations ultérieures

L’INTERRELATION (ou RELATION A 2)

voir
-« guidage »
-« abrazo »

-et autres considérations ultérieures…

———————————————–